Habiter la ville : MOREUIL demain?

Résultat de recherche d'images pour "eco quartier"

Face au constat de dévitalisation, la liste écologique et sociale pour Moreuil s’est ainsi fixée un objectif ambitieux de stopper la perte désastreuse (pour son dynamisme en général mais aussi pour les écoles, les commerces, les professions de services les artisans etc) de plus de…

200 habitants en quelques années seulement!

« zéro artificialisation nette ».

Toutefois le respect de cet engagement national oblige à (ré)inventer un nouveau modèle de ville!.

L’urbanisation actuelle du territoire de Moreuil comme de beaucoup de villes  » bourgs-centres »

repose fortement sur l’étalement urbain, notamment la construction de zones pavillonnaires ou encore de surfaces commerciales en périphérie des centres urbains. Ce modèle répond à une forte aspiration des citoyens. Il entraîne pourtant la dévitalisation de certains centres de villes moyennes comme la notre, l’augmentation des coûts de transport et contribue fortement à l’artificialisation des sols. Les surfaces artificialisées augmentent ainsi plus vite que la population au détriment des terres agricoles et des espaces naturels (c’est l’équivalent de 5 terrains de football qui sont urbanisés chaque heure en France).

Transformer notre ville de sorte à rendre le cadre de vie désirable pour les Moreuilloises et Moreuillois. C’est à cette condition que nous pourrons renouveler ce modèle à bout de souffle.Mais mener une urbanisation moins consommatrice d’espaces ne veut pas dire renoncer à une politique de logement ambitieuse. Plusieurs leviers existent : l’économie dans la consommation des ressources naturelles (écoconception dans le choix des matériaux et des procédés, le réemploi et recyclage etc.), des choix d’aménagement qui optimisent davantage le foncier (qu’il s’agisse de construire des logements collectifs comme de la maison individuelle) préservent la biodiversité (gestion écologique des espaces, trame vertes et bleues nature en ville …) tout en s’assurant que la ville soit désirable (bien-être, qualité de l’air, fraîcheur en été, paysage…)

Enfin, les conclusions de nos débats thématiques ont rappelé avec force que « vivre en ville », c’est d’abord « vivre ensemble », en luttant contre les phénomènes de ségrégation, en recréant des lieux ou des occasions de lien social. L’accès à la ville et à ses services sera le critère déterminant de l’équilibre territorial de demain. La relation de Moreuil avec le territoire environnant (les communes proches telles que Morisel Thennes, Berteaucourt voire Domart et Braches et puis la CCLAN! est aussi au cœur de la réflexion à mener. En cela, la participation citoyenne aux décisions d’aménagement est essentielle. Tous les documents toutes les études préalables devront être mis en ligne pour être accessibles !L’urbanisme concerté dans la démarche du futur PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal)contribuera à l’acceptation des projets, à développer l’éco-citoyenneté.

C’est la raison d’être de notre liste!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s