Comment l’amour se conjugue-t-il avec la modernité ?

…Une question politique sérieuse pour comprendre l’évolution de nos sociétés (à Moreuil aussi!)

Une émission…passionnante avec Eva ILLOUZ « une des 12 femmes les plus importantes dans le monde actuel »

Bruno EHRHARDT: « La coopérative écologique et sociale pour Moreuil réfléchit évidemment sur l’emploi l’urbanisme la scolarité les transports la sécurité la propreté la vie culturelle et tout ce qui fait la préoccupation des Moreuilloises et Moreuillois Elle fait appel aussi à des éclairages -mais les habitués de ce blog le savent bien- qui viennent comme ici par exemple de la sociologie . La société évolue radicalement et Moreuil n’est pas en dehors de ces mouvements de fond!

APPEL à PROJET

Vous qui vous intéressez au futur de Moreuil la coopérative à encore besoin de bras et surtout de cerveaux . Notre liste est encore en construction il nous faut quelques spécialistes et cette année la limite est repoussée à 29 colisier.e.s au lieu de 27 Alors je vous invite à vous inscrire pour nous rejoindre en tant que candidat .e.s ou comme soutien en allant sur le mail:

coop.ecolosociale1@orange.fr »

site et lien de l’émission nb: temps d’écoute 2 fois 20 minutes:

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/lamour-une-histoire-sans-fin-eva-illouz-est-linvitee-des-matins

Eva Illouz : « La liberté sexuelle a été récupérée par des forces économiques pour créer des marchés de masse »

Après 20 ans d’enquête sur la transformation par le capitalisme de la vie amoureuse, la sociologue spécialiste des émotions Eva Illouz, revient avec « La fin de l’amour, enquête sur un désarroi contemporain » (éd. Seuil) où elle analyse désormais les « non-relations ».

Comment l'amour se conjugue-t-il avec la modernité ? - Photographie d'un couple se tenant la main
Comment l’amour se conjugue-t-il avec la modernité ? – Photographie d’un couple se tenant la main • Crédits : Suwannar Kawila / EyeEmGetty

Après une recherche menée pendant 20 ans autour de la transformation par le capitalisme de la vie amoureuse, la sociologue franco-israélienne Eva Illouz enquête désormais sur le « non-amour », les aventures d’un soir ou encore les divorces. Spécialiste des émotions, elle dresse une sociologie de l’intime sous le prisme de la modernité des rapports amoureux. Comment le vent de liberté qui a soufflé sur les relations amoureuses a-t-il influencé notre vie sociale et affective ? La liberté de s’engager ou de se désengager d’accord, mais à quel prix ? Se dirige-t-on inéluctablement vers la fin de l’amour ? 

Eva Illouz  est sociologue franco-israélienne, directrice d’études à l’EHESS. Elle enseigne à l’Université hébraïque de Jérusalem. Elle est auteure de « La Fin de l’amour, enquête sur un désarroi contemporain » (Seuil 2020).

Voir l’article

Pour la sociologue, la liberté sexuelle a été « récupérée » par des forces économiques, ce qu’elle appelle « le capitalisme scopique ». A partir du début du 20ème siècle, des industries qui ont aidé à la formation de la société de consommation, se sont mises en place. « Ces industries ont géré le moi, ont géré la personne en termes d’image » explique Eva Illouz, « ce sont les industries de la mode, du cinéma, de la télévision, des cosmétiques… Elles ont transformé le corps en unité visuelle séduisante et attirante, pour créer des marchés de masse. Le corps de la femme devient alors une unité monnayable, exploitable. C’est un nouveau capitalisme« .

Pour aller plus loin:

Bibliographie

La Fin de l’amour, enquête sur un désarroi contemporain

La Fin de l’amour, enquête sur un désarroi contemporain Eva IllouzSeuil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s