12 propositions pour une ville cyclable

avis de la COOP écologique et sociale de Moreuil:Ce document est principalement destiné aux Amiènois cependant les orientations intéressent pleinement notre groupe de travail!

L’association de cyclistes Véloxygène a chiffré le budget métropolitain nécessaire pour mettre en œuvre son plan vélo, qu’elle va soumettre aux candidats aux municipales. Elle leur demande de s’engager sur 12 propositions.

Éditorial

Nous l’annoncions dans le dernier numéro de notre journal (JVA vélo n°2) : nous voulons placer le vélo au centre des attentions de cette année d’élections locales.

Si la part des déplacements effectués en vélo augmente à Amiens, elle est encore marginale. Nous souhaitons changer de braquet et faire du vélo un moyen de transport à part entière, un réflexe pour chacun au quotidien, notamment en ville, et atteindre (voire dépasser !) au plus tôt la part modale occupée par le vélo chez nos voisins flamands ou hollandais. Décupler le nombre de déplacements effectués à vélo : aucun réflexe corporatif là-dedans, nous croyons au développement du vélo pour les nombreuses solutions qu’il apporte à la ville durable !

Du point de vue du cycliste, rarement en retard, le vélo est d’abord un moyen de transport efficace, qui lui fait faire des grosses économies en permettant de se passer d’une ou deux voitures et lui procure une joyeuse dose d’exercice quotidien. Du point de vue de l’aménageur, le vélo est un remède à l’urgence climatique, aux épisodes de pollutions, à l’optimisation de l’espace public dans une ville dense ou à la disette des finances publiques.

Paré de toutes ces qualités, le vélo n’a besoin que d’être considéré sérieusement, comme une solution de transport à part entière et à prioriser, pour permettre à chacun de l’adopter au quotidien. Nos objectifs, qui peuvent paraître ambitieux, n’ont rien d’irréalistes : la part des déplacements effectués à vélo est déjà de 35% à Gand, à 200 km de chez nous, après un engagement résolu, et cela avec 10 ans d’avance sur les prévisions initiales !

Pour construire un plan d’action nous menant à cette ville cyclable, nous avons écouté les cyclistes amiénois, en lançant un cahier de doléances et en analysant les résultats du baromètre des villes cyclables, observé et discuté des aménagements et des bonnes pratiques des villes où il fait bon vivre à vélo, soumis nos premières pistes à l’ensemble de nos adhérents et retravaillé encore cette matière pour adapter au mieux toutes ces idées à notre territoire amiénois.

Nous soumettons aujourd’hui au débat le résultat de ces six mois de travail : 12 propositions, sur lesquelles nous demandons aux candidats aux élections municipales de s’engager à leur réalisation. Un budget métropolitain d’au moins 30€ par habitant et par an devra être dégagé pour cela ; les outils financiers européens, nationaux (fond vélo, DSIL, programme Alvéole) ou régionaux sauront habilement être mis à contribution.  

En vous remerciant, adhérents, candidats, futurs élus, citoyens, pour votre soutien, nous faisons le vœu que 2020 soit ainsi une année charnière pour le développement du vélo à Amiens et dans le Grand amiénois, pour rejoindre demain le peloton de tête des villes et territoires cyclables de France et d’Europe !

Le conseil d’administration de Véloxygène

Synthèse

12 propositions pour la ville cyclable de demain

Une métropole 100% cyclable

  1. Dans Amiens, aménager des pistes cyclables continues et sécurisées sur toutes les voies du réseau départemental, du réseau local de niveau 1 et globalement sur toutes les voies au trafic supérieur à 5000 véhicules/jour ;
  2. Adopter un plan de circulation empêchant le trafic motorisé de transit à l’intérieur du centre-ville et des quartiers, y limiter la vitesse à 30 km/h/ ;
  3. Développer et généraliser l’utilisation des nouvelles dispositions du code de la route en faveur du vélo : cédez-le-passage cycliste au feu, double-sens cyclable (DSC) dans les rues limitées à 30 km/h, suppression du stationnement automobile dans la zone de 5m en amont des passages piétons ;
  4. En partenariat avec le Département de la Somme, aménager des pistes cyclables entre Amiens et toutes les communes de la Métropole, parallèlement au réseau routier départemental.

La vi(ll)e à vélo

  1. Faciliter les services de location de vélos, en tous genres et pour toutes les durées ; proposer une tarification solidaire ;
  2. Développer le stationnement vélo adéquat partout : à la maison, pour faire ses courses, pour aller au travail ou à ses loisirs…
  3. Proposer des aides à l’acquisition de vélos, notamment les vélos-cargos, vélos adaptés au handicap, vélos-pliants, VAE…
  4. Soutenir l’essor d’un service de réparations et de réutilisation des vélos et les services divers aux cyclistes (marquage contre le vol, entretien en libre-service…).

Culture vélo

  1. Politique transversale de soutien au vélo : conditionner le soutien aux manifestations associatives, sportives et culturelles à la prise en compte du vélo ;
  2. Sécurité routière : engager une politique pro-active de respect des aménagements, alliant prévention et répression ;
  3. À l’école à vélo : développer des plans de déplacements jeunes dans toutes les écoles primaires (apprentissage du “savoir-rouler”, sécurisation des itinéraires, fermeture des rues aux horaires d’entrée et sortie) ;
  4. Réduire le trafic motorisé et l’espace dévolu à l’automobile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s